Blogue

La réponse à vos questions en matière d'entraînement et de nutrition
23 Septembre 2018 à 14:35
Dans la peau de: Mathieu Boulianne, attaquant chez les Cataractes de Shawinigan dans la LHJMQ
Dans la peau de: Mathieu Boulianne, attaquant chez les Cataractes de Shawinigan dans la LHJMQ
Description

11 questions pour en connaitre plus sur ce jeune du Saguenay Lac-Saint-Jean qui entame sa 2année comme joueur régulier dans la LHJMQ

Nom : Mathieu Boulianne

Age : 17 ans

Sport : Hockey

Calibre : LHJMQ 

Équipe : Shawinigan, Cataractes

Position : Ailier gauche

Tir : Gauche

Taille : 5,11 pieds

Poids : 180 lbs

 

À quel âge as-tu commencé à jouer au hockey?

J’ai commencé à jouer au hockey dehors dès l’âge de 2 ans et mes parents trouvaient que j’avais un certain talent pour ce sport. Ils ont donc décidé de m’inscrire au hockey! À l’âge de 4 ans j’ai donc commencé à jouer au hockey sur glace dans le hockey mineur!

 

À quel moment dans ta carrière as-tu commencé à réaliser que tu pouvais aller loin dans ce sport?

J’ai été surpris par mes performances après ma première année dans le Bantam AA au Lac-Saint-Jean! J’ai été surclassé de calibre en passant du Bantam AA à Midget Espoir. À ce moment, j’avais 14 ans et je venais de connaitre une très bonne saison avec cette équipe en récoltant 1 point par match en moyenne. Ensuite, j’ai passé mon année de 15 ans avec les Élites de Jonquière dans le Midget AAA. Je trouvais que c’était une des étapes importantes dans mon cheminement. Après cela, mon premier rêve a été atteint lorsque j’ai été repêché dans la LHJMQ!

 

Actuellement, ton volume d’entrainement / parties / pratiques ressemble à quoi?

Mon programme pour la saison dépend des semaines, mais normalement, c’est une pratique sur glace chaque jour et 2 parties lors de la fin de semaine! Les entrainements en salle c’est souvent 2 fois par semaine selon les voyagements. Ensuite, si tu veux t’entrainer lors du weekend c’est possible aussi après les parties locales par exemple.

 

Tu as fait quoi comme préparation physique cet été en «Off Season» afin d’être prêt cette année?

Pour que mes performances augmentent sur la glace, je me suis entrainé tout l’été à Chicoutimi avec la compagnie G.I. Performance à raison de 5x par semaine: 3 musculations et 2 entrainements cardiovasculaires. Ensuite, vers la fin de l’été, 2 entrainements sur glace!

J’ai aussi fait affaire avec Adrénaline à Alma afin d’ajuster mon alimentation afin d’optimiser mes performances! Par exemple, je voulais être plus performant en ayant plus d’énergie quand je m’entrainais. Je voulais aussi perdre un certain pourcentage de gras en plus de prendre de la masse musculaire!

Grâce aux entrainements et à mon alimentation, tout cela s’est déroulé comme je voulais. À la fin de l’été, j’ai atteint tous mes objectifs! Je peux vraiment dire que suite à cela j’étais prêt à 100% pour le début de mon camp à Shawinigan!

 

Vas-tu à l’école simultanément, si oui, que fais-tu?

Ce n’est pas toujours facile, mais oui je vais à l’école au collège à Shawinigan en sciences humaines profil individu. Nous avons 4 cours par session en plus de tout le reste en lien avec le hockey. Le mélange se fait très bien entre les deux même si on est souvent à l’aréna.

 

Ton objectif à court et plus long terme dans la LHJMQ?

Mes objectifs sont de bien progresser! Être 1% meilleur chaque jour. C’est ce que le coach nous demande en tant qu’individu et en tant qu’équipe. Je veux surtout aider l’équipe à gagner et faire les séries! Je joue pour amener du «speed», amener de l’intelligence sur la patinoire en jouant dans les deux sens de la patinoire. Finalement, je tente de jouer intelligement en évitant les revirements (play smart).

 

Ton idole ou joueur de hockey préféré :

Je dirais que mon idole c’est Patrick Kane parce que j’aime son jeu offensif et comment il sort de sa zone de confort quand il a la rondelle, c’est incroyable! Ensuite, il est capable de jouer dans les deux sens de la patinoire et je trouve cela très important! Le fait qu’il semble aimer jouer au hockey est vraiment quelque chose de bien chez lui.

 

As-tu une routine particulière avant les parties?

Avant les parties je «tape» toujours mon bâton d’une manière précise et à la même heure. Je vais toujours faire de la visualisation avant la partie pour essayer de me voir sur la patinoire. 1h30 avant la partie je mange des aliments bien précis pour que mes performances soient au maximum grâce aux conseils de Jonathan de chez Adrénaline. Je mange régulièrement une quantité spécifique de bananes, de gruau et de l’isolat de protéine. Ensuite, mon hydratation est aussi une chose sur lequel je porte beaucoup attention depuis mes consultations en nutrition.

 

 Le bâton que tu utilises et pourquoi :

J’utilise le baton Supertack 2.0 de chez CCM depuis 2 ans! C’est un bâton que j’aime vraiment avec mon flex et ma courbe que je choisis spécifique. Je vais continuer de jouer avec lui parce que c’est un bâton extrêmement bon pour moi avec lequel j’ai un bon «feeling» avec la rondelle.

 

 Ton rôle dans l’équipe des Cataractes de Shawinigan :

Actuellement, je commence ma deuxième saison avec l’équipe, les entraineurs nous aident beaucoup avant les pratiques et les parties durant toute l’année dans le but d’être meilleur chaque jour. Mon rôle est d’amener du «speed» dans la partie, amener des «shoot» au but de qualité. J’apporte aussi de l’intelligence au jeu dans les deux sens de la patinoire. Mon but est d’aider l’équipe a gagné et de faire les séries!

 

Tes objectifs après la LHJMQ dans le hockey et carrière :

J’aimerais bien jouer professionnel quelque part dans le monde. Je désire vraiment être meilleur chaque jour et m’approcher le plus possible de la LNH et peut-être un jour je vais avoir ma chance! Tout cela peut être possible en travaillant fort, en s’entrainant fort, en dormant bien et en étant intense dans tout ce que je fais! «Better than yesterday» comme on dit. Je porte de plus en plus attention à ma nutrition en suivant les conseils spécifiques pour moi, car je vois vraiment une différence.

 

Kinésiologue, DESS Nutrition
Partagez sur